Si oui, voilà quelques conseils en vrac et à cultiver sérieusement !
Pourquoi border votre jardin, votre prairie ou votre verger d’une haie ?
Parce qu’il n’y a que des avantages, que je vais vous indiquer avant de vous expliquer quoi faire pousser dans votre haie, et comment la planter ?
I - POURQUOI UNE HAIE ?
Quels sont les avantages d’une haie :
- elle protége votre espace du vent et maintient de l’humidité dans le sol,
- elle favorise la présence de petites bêtes utiles à vos plantations,
- elle peut vous fournir du bois avec lequel vous pouvez allumer votre cheminée, ou faire des petits instruments utiles pour votre jardin comme des piquets, des perches…
- elle vous donnera des fruits que vous aurez la joie de cueillir et de déguster avec votre famille et vos amis…
Maintenant que vous êtes convaincus de vous lancer dans l’installation d’une haie quels arbustes choisir ?
Tout dépend de ce que vous souhaitez, car vous avez le choix entre une haie gourmande, une haie champêtre ou une haie pour les oiseaux. Et pourquoi pas les trois à la fois ! en n’oubliant pas quelques arbres comme le charme, le chêne, le saule, le tilleul,… Pour les fruitiers choisissez ceux de votre région, ils pousseront mieux et pour les autres choisissez pour les 2/3 des arbres à feuilles caduques et à feuillage persistant pour qu’elle ne soit pas trop dénudée en hiver !
2- COMMENT PLANTER MA HAIE ?
Une belle et bonne haie doit être diversifiée, sans espace entre deux arbustes pour cause d’hospitalité et que puissent se cacher les petites bêtes comme les hérissons par exemple…, mais quand même ne pas être trop serrée pour que les arbustes puissent bien se développer. Une haie diversifiée, cela veut dire 12 espèces différentes maximum, plantées à 1mètre, 1,20 mètres de distance, sur deux lignes en quinconce avec les arbustes à feuillage persistant dans le fond, entre novembre et mars…donc il faut vous dépêcher ou prévoir votre plan de haie pour le prochain automne.
Après avoir fait votre plan de plantation, achetez des plants en racines nues ou en godets.
Plantez :
Faites un trou de 1 mètre de large et 40-80 cm de hauteur, au moins deux jours à l’avance. Mettez de côté les premières pelletées, qui contiennent la terre la plus fine et la plus riche, permettant aux racines de s’épanouir. Paillez entre les jeunes plants pour éviter les mauvaises herbes et attirer les lombrics qui aèrent les sols !
Taillez la haie de préférence en hiver en laissant des refuges aux animaux, donc ne pas tout tailler en même temps et reportez la taille d’un buisson si vous y découvrez des animaux !
Ah comme j’aime ma haie avec ses oiseaux, ses fruitiers et ses petits hôtes cachés, derrière laquelle s’étend ma prairie à l’abri du vent et des regards indiscrets. J’y écoute le chant des oiseaux picorant les alisiers, les églantiers, le houx et le sorbier…tandis que j’y déguste au fil des saisons framboises, groseilles, cassis, noisettes, mûres, sureau noir et raisins…
Comment ne pas Haimer les haies ?
Bibliographie :
- « Le verger au naturel » Maison de la Nature du Sundgau.
- « Les grands classiques de la cuisine sauvage des haies et des talus » Bernard et Annie-Jeanne Bertrand, aux éditions de Terran
Françoise Werckmann